Avec l’hypnose on peut faire quoi?

Cette question est la plus fréquente, juste après un regard mi intéressé, mi curieux.

La première réponse, la plus simple que j’utilise est celle-ci:
« Avec l’hypnose on peut faire tout ce que l’esprit peut concevoir. »

Les regards ensuite en sont d’autant plus curieux et intéressés, alors bien sûr, il faut amener des exemples et des précisions.

Que ce soit au sujet de l’arrêt de la cigarette,  d’angoisses, de phobies, de la mémoire, de concentration, d’inspiration, de dépression ou encore plus simplement de la capacité à se détendre… l’hypnose a de quoi surprendre par son efficacité.

Chacun formule sa demande de manière particulière et la discussion qui a lieu au début de la séance permet de cadrer ou recadrer les objectifs.

Il y a des demandes déraisonnables :
– « je souhaite supprimer toute crainte de mes adversaires » dit Hugo, 24 ans, à propos du rugby. Imaginez un joueur qui fonce dans le tas sans retenue, sans se préserver un minimum… Vous voyez le carnage.
– « Faites le moi oublier, il m’a largué… J’ai trop de peine », Lucie, 28 ans. On peut imaginer y arriver, mais pour y gagner quoi? Un trou dans sa vie et de ne pouvoir profiter de cette expérience pour éviter de commettre les mêmes erreurs… Rien de bon ne sortirait de ça.

Avec l’hypnose il s’agit de renouer chaque patient avec ses compétences intérieures. Parfois elles sont enfouies sous une tonne de croyances dévalorisantes, ou elles sont oblitérées par des expériences négatives.

Le plus souvent ça commence à aller mieux dès les premières étapes, en créant ou renforçant le lien avec la capacité de se détendre. Pouvoir accéder vite et simplement à une relaxation intérieure c’est mettre en place un immense levier pour changer la situation.

 

 

 

 

Publicités